Pandémie : "Marathon de prière"

Publié par md dans Autres célébrations
Un chapelet sans frontière, pour demander à la Vierge Marie de libérer l'humanité de la pandémie.
Aux grands maux, les grands remèdes spirituels. Le pape François a décidé de consacrer le mois de mai à un « marathon de prière » afin de demander à Dieu la fin de la pandémie.De nombreux sanctuaires, dans le monde entier,  se joignent à cette initiative du Saint-Père.

Tous les fidèles, les familles et les communautés sont invités à réciter le rosaire, pour invoquer la fin de la pandémie de Covid.

Trente sanctuaires guideront à tour de rôle la prière mariale, chaque jour à 18h, en direct sur les médias officiels du Saint-Siège, et tous les jours à 20h sur KTOLe pape François lancera ce marathon le 1er mai et le clôturera le 31. 

Chacun de nous est invité à y participer !

« La prière à Dieu montait sans cesse de toute l’Église » (Ac, 12,5) est le fil rouge de l’initiative qui va impliquer une trentaine de sanctuaires du monde entier. C'est dans la basilique Saint-Pierre de Rome que le pape François lancera ce "marathon" ;  il priera les yeux tournés vers La Madonna del Soccorso, une célèbre représentation de la Vierge vénérée dès le VIIe siècle, placée dans la chapelle grégorienne, au-dessus de l’autel de saint Léon. Ensuite, chaque jour du mois de mai un sanctuaire marial prend le relais avec une intention de prière particulière.

Comment ?

Traditionnellement consacré à Marie, le mois de mai est l’occasion de prier la Mère de Dieu afin de lui demander d’intercéder auprès de son fils pour la fin de la pandémie. Pour cela, il vous suffit de vous munir d'un chapelet L’idée est de réciter un rosaire chaque jour si vous le pouvez ; un chapelet ou une simple dizaine, selon votre santé et votre disponibilité. Pour mémoire, le rosaire est une prière très simple : il consiste à méditer la vie de Jésus, avec Marie, en égrenant des « dizaines de chapelet » (dix « Je vous salue Marie » précédés d’un « Notre Père » et suivis d’un « Gloire au Père »).

 

Chaque jour,  un sanctuaire différent va porter cette prière,

en l’orientant vers une cause particulière : le 3 mai c’est le sanctuaire de Czestochowa (Pologne) qui va, par  exemple, prier tout particulièrement pour les personnes malades, le 12 mai Notre-Dame d’Afrique (Algérie) portera dans ses prières les personnes seules qui ont perdu l’espérance, Notre-Dame de Lourdes (France), le 18 mai, aura quant à elle une intention toute particulière pour les infirmières et médecins etc. Vous trouverez en cliquant ici le programme des trente jours que durent le marathon.