Troisième soirée du Parcours-Disciples

Publié par Christine dans Retraites et Pélerinages

Imiter le Christ

 

Après une première soirée de réflexion  sur le thème "suivre le Christ" (cliquer sur les liens en bleu pour ouvrir chaque récit) et une seconde soirée pour mieux comprendre ce que signifie "Vivre dans l'intimité du Christ", nous voici prêts à imiter le Christ ...

Qu’est-ce qu’imiter ?

C’est ressembler à…, être à l’image de…

Qu’est-ce qu’imiter le Christ ?

La courte vidéo visionnée donnait quelques éléments de réponse, par la voix de paroissiens interrogés : c’est servir les autres, donner de l’amour, porter sa croix, ne pas juger …

Nous avons essayé de développer ces quatre points, en paroles et en action…

Qui imitons-nous, dans notre vie ?

Des amis qu’on admire et qui nous façonnent.

Nos parents, grands-parents, collègues parfois, notre curé, des religieux et religieuses.

Que m’ont-ils transmis ? Que me donnent-ils qui font que je suis ce que je suis ?

Et Jésus, comment l’imitons-nous ?

Le disciple est un apprenant, il copie, reproduit le maître, comme un peintre débutant copie d’abord un maître, reproduit sa manière de faire pour se l’approprier, puis pour devenir ce qu’il est appelé à être.

La première imitation du Christ, c’est aimer. À Sa manière. C’est à dire non pas d’un sentiment amoureux, mais à la façon de Dieu…

Mon élan d’amour me pousse à me lever pour aller vers les autres. De même que le Christ a eu une vie d’itinérance, suis-je prêt, moi aussi, à me déplacer, à me laisser déplacer pour servir ?

Qu’est-ce que porter sa croix, au jour le jour ?

C’est aimer, écouter, pardonner, s’exposer par une parole de témoignage dans un environnement hostile, poser un acte pour défendre quelqu’un, faire son devoir d’état…

Par petits groupes de trois personnes, nous avons partagé un point sur lequel nous avions envie d’avancer dans l’imitation de Jésus. Et chaque fois qu’une personne avait fini de parler, les deux autres la confiaient à l’Esprit Saint, en posant une main sur son épaule. Voilà une manière d’apprendre à ne pas juger : prier pour la personne qui se confie.

Puis, nous avons vécu un moment très fort : celui du lavement des pieds.

En effet, cette démarche n’est pas uniquement vécue en Eglise, au cours de la messe du Jeudi saint, mais elle peut être proposée en paroisse, comme elle l’est régulièrement dans les communautés de l’Arche, fondées par Jean Vanier. C’est alors d’abord une imitation du Christ mais aussi un signe de la réciprocité du don à laquelle Il nous appelle, et qui est si importante, en paroisse, par exemple, où chacun est amené à servir l’ensemble des autres.

En faisant ce geste, c’est donc une expérience de communauté qu’il nous a été proposée de vivre : recevoir son frère ou sa sœur en Christ, comme un don de Dieu que l’on est appelé à servir, et accepter d’être reçu comme don, par lui, à son tour. Pas si simple ! L'émotion était grande...

Pour finir, Jason nous a relu, avec quelques petits ajouts,  la célèbre Lettre de St Paul aux Corinthiens, souvent proclamée lors des cérémonies de mariage. Mais rappelons-nous que cet amour dont parle St Paul, c’est d’abord la charité.

On connaît bien ce chapitre 13 : J’aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.

Voici la suite :

L’amour prend patience ; l’amour rend service  à la communauté ; l’amour ne jalouse pas les autres paroissiens ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil pour les services rendus ; il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas contre ceux qui ne partagent pas tout à fait ses idées ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, pour sa paroisse, il endure tout.

Rendez-vous samedi prochain, 6 avril, pour la quatrième et dernière soirée de notre parcours disciples, à l'église de St Hilarion, à 19h30.